Jouets d'occasion - Ducotedesenfants.fr

Jouets, livres et vêtements : les magasins rouvrent leurs portes dans toute l’Angleterre

De longues files d’attente se sont étirées le long des rues et ont serpenté autour des pâtés de maisons à travers l’Angleterre alors que les magasins vendant de la mode, des jouets neufs ou d’occasion et d’autres articles non essentiels accueillaient les clients lundi pour la première fois depuis que le Royaume-Uni a été mis en quarantaine fin mars.

Privés de l’expérience de la vente au détail pendant la majeure partie des trois mois, les acheteurs semblaient prendre l’exigence de distance sociale de rester à deux mètres l’un de l’autre en attendant leur tour pour entrer dans les magasins.

Les amies Dionne Sumner et Olivia Copeland, toutes deux âgées de 25 ans, avaient hâte de se rendre chez leur détaillant de vêtements bon marché Primark à Liverpool. Arrivées au magasin à 8h30 du matin, elles ont fait la queue pendant environ 15 minutes avant d’entrer.

« Cela a été planifié, nous avons vraiment manqué ça », a déclaré Copeland après avoir dépensé plus de 200 livres (250 dollars), « c’est bien de sortir, c’est mieux que d’être coincé dans la maison ».

La réouverture lundi des magasins, des grands magasins aux librairies et aux détaillants électroniques, ne concerne que l’Angleterre.L’Écosse et le Pays de Galles adoptent une approche plus timide en ce qui concerne l’assouplissement des restrictions sur les coronavirus.Les magasins d’Irlande du Nord ont rouvert la semaine dernière.L’Angleterre a également vu la réouverture lundi des zoos, des parcs safaris et des cinémas en plein air.

Pour beaucoup, la nouvelle expérience d’achat risque d’être étrange.

Les magasins limitent leur nombre et fournissent des désinfectants pour les mains à la porte, tout en créant des systèmes de circulation à sens unique à l’intérieur. Des écrans en plastique protègent les travailleurs des clients aux guichets de paiement et certains magasins n’acceptent que les cartes, pas l’argent liquide. Dans l’Apple store de Regent Street, dans le centre de Londres, le personnel vérifiait la température des clients et insistait pour qu’ils portent des protections pour le visage.

Les magasins ne rouvrent pas tous en Angleterre, mais beaucoup disent que les directives sur la distanciation sociale sont trop difficiles et demandent au gouvernement britannique de réduire l’exigence de deux mètres.

Les critiques ont également accusé le gouvernement d’être trop hâtif dans la réouverture des magasins étant donné les niveaux encore élevés d’infections quotidiennes par les coronavirus. Bien que le taux de mortalité quotidienne liée aux virus dans le pays soit tombé en dessous des niveaux observés avant le verrouillage, on craint une deuxième flambée. Le Royaume-Uni, dans son ensemble, a enregistré près de 41 698 décès liés aux coronavirus, le troisième plus élevé au monde derrière les États-Unis et le Brésil.

Les clients sont encouragés à « être raisonnables » dans leur approche, car le gouvernement cherche à rouvrir l’économie « progressivement et prudemment ». Les chiffres de la semaine dernière ont montré que l’économie britannique s’est contractée de 20 % rien qu’en avril.

Malgré la réouverture de nombreux magasins, le taux de fréquentation ne devrait pas approcher les niveaux d’avant la fermeture.

À Oxford Street, à Londres, les commerçants ont installé de nombreux panneaux de signalisation pour assurer une distance sociale, en particulier des trottoirs élargis et des stations de vélo supplémentaires pour encourager les clients à s’y rendre sans utiliser le métro.

Le quartier des théâtres et des magasins du West End, qui ne compte pratiquement pas de touristes, ne devrait accueillir que 10 à 15 % de sa clientèle habituelle cette semaine, mais surtout les touristes internationaux, qui dépensent beaucoup d’argent et qui sont maintenant mis en quarantaine pendant 14 jours à leur arrivée en Grande-Bretagne.

https://www.leboncoin.fr/jeux_jouets/offres/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Juliana McCarthy, 22 ans, étudiante en géographie grincheuse

Une étudiante en géographie grincheuse de Philadelphie est obsédée par les zombies. Elle a des lèvres comme des limaces. Elle déteste fortement son frère. Son but dans la vie est de protéger les autres.
Back to top